Edito

Le lupus érythémateux disséminé (LED) est une maladie autoimmune non spécifique d’organes. Inflammatoire et chronique, il s’agit d’un syndrome dont les symptômes varient beaucoup d’une personne à l’autre et qui touche 90% de femmes pour 10% d’hommes. Les atteintes peuvent être dermatologiques, cardiovasculaires, rénales, rhumatologiques, mais aussi neurologiques (jusqu’à 75% des patients à terme). Le LED évolue par poussées, difficiles à anticiper, et périodes de rémission.

En France, en 2010, le LED  touchait près de 50 personnes pour 100 000 habitants et l’on évaluait entre 20 000 et 50 000 le nombre de patients atteints. La maladie affecte davantage certaines populations plus prédisposées et survient exceptionnellement avant l'âge de 5 ans.

A l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement spécifique du LED. Des médicaments de type immunosuppresseurs et anti-inflammatoires sont en général utilisés pour en atténuer les symptômes et calmer les douleurs. A noter toutefois qu’il est proposé aujourd’hui de nouvelles pistes thérapeutiques, plus spécifiques et de fait moins génératrices d’effets secondaires. Gageons que ces nouvelles approches pourront considérablement améliorer la qualité de vie des patients.

Médecins, chercheurs, associations de malades et patients, cette journée vous est consacrée !

Sylviane Muller & Jean Sibilia - février 2015

Entrée libre sur inscription - Inscriptions du 02/03/15 au 30/04/15

Colloque "Recherche fondamentale et clinique sur la maladie lupique" organisé par


Le professeur Sylviane Muller
Directeur du laboratoire CNRS "Immunopathologie et Chimie Thérapeutique"


et


Le professeur Jean Sibilia
Doyen de la faculté de médecine de Strasbourg

 

En collaboration avec l’ARCTR (Association de Recherche Clinique et Thérapeutique en Rhumatologie). Association
inscrite au registre des associations du Tribunal d’Instance de Strasbourg, vol.79 folio n°151.

 

 

e
Personnes connectées : 1